Lebanon (961) 76 377 376 | info@advancedbmi.com

L’évolution de la chirurgie bariatrique au fil des années

La chirurgie de l’obésité existe depuis plus que 50 ans. En effet, depuis les années 60, plusieurs publications ont démontré une certaine activité de recherche dans le domaine de la chirurgie bariatrique. L’un des pionniers de ce type de chirurgie et le Docteur Edward Mason, qui depuis les années 60, développa le bypass gastrique en modifiant à plusieurs reprises le montage. Mais l’évolution de cette chirurgie fut assez lente au cours des années. Ce ne fut que durant la dernière décennie que l’on décela une activité assez importante dans ce domaine. Ceci est dû en grande partie à l’épidémie de l’obésité qui débuta dans les années 70, et qui ne cessa d’augmenter avec le temps. L’apogée de cette épidémie explosa dans les années 2000. Pour contrer ce problème de santé public majeur qui suscite de nombreuses complications, on ne cessa de développer les techniques de la chirurgie de l’obésité pour pouvoir établir de meilleures procédures chirurgicale, plus efficaces et plus sécuritaires. En effet, au cours des années, on vit apparaître le bypass gastrique, le switch duodénal, l’anneau gastrique, la sleeve gastrique, et finalement la plicature gastrique. En parallèle, les techniques chirurgicales furent développées d’une façon significative, surtout durant les années 90, où on assista à l’introduction de la chirurgie laparoscopique.

Les complications de la chirurgie de l’obésité.

Dans les années 90, moins que 15 000 chirurgies étaient réalisées par année aux États-Unis. Ce chiffre est obsolète comparé au nombre de procédures réalisées annuellement de nos jours. En effet, en 2014 plus que 200 000 chirurgies de l’obésité ont été faites aux États-Unis.
Cette différence est due en partie au risque de la chirurgie qui était assez élevée. La majorité des cas été fait par voie ouverte (par laparotomie). On ouvrait le ventre d’une façon verticale sur plus de 30 cm pour pouvoir réaliser les chirurgies de l’obésité. Ceci augmentait le risque chirurgical d’une façon vertigineuse. En effet, la laparotomie augmente le temps opératoire, augmente la douleur postopératoire, augmente le risque d’insuffisance respiratoire, de pneumonie, d’atélectasie, et de problèmes cardiaques. Les patients étaient hospitalisés pour au moins une semaine après la chirurgie, dont deux à trois jours dans le département des soins intensifs. Le taux de mortalité dépassait les 2 %, et le taux de complications dépassait les 25 %. On notait également un nombre important de complications reliées à la plaie : infections, séromes, déhiscences et hernies. Ce type de complications était devenu tellement fréquent, qu’il faisait parti intégrante de l’évolution normale de la chirurgie. Au faite, la hernie au niveau de la plaie était tellement fréquente, que sa réparation fut considérée comme la deuxième étape de la chirurgie de l’obésité.

Quel est notre vision actuelle de la chirurgie de l’obésité.

Comme on l’a mentionné plus tôt, plus que 200 000 chirurgies sont réalisées annuellement aux États-Unis de nos jours. La grande majorité de ces procédures sont réalisées par voie laparoscopique. Ceci montre combien l’évolution des techniques chirurgicales ont changé l’attitude des patients et des chirurgiens vis-à-vis de la chirurgie bariatrique. En effet, avec la possibilité de réaliser ces chirurgies complexes sans incisions et donc sans devoir ouvrir le ventre, l’évolution de la chirurgie de l’obésité fut exponentielle. Les risques de la chirurgie sont devenus mineurs. La majorité des patients quittent l’hôpital dans les 48 heures qui suivent la chirurgie, et moins de 5 % des patients ont besoin d’être admis dans le département des soins intensifs. Les complications respiratoires et cardiaques ont diminués d’une façon drastique. Le taux de mortalité est devenu inférieur à 1 %. En conclusion, on déduit que la chirurgie de l’obésité est devenue beaucoup plus sécuritaire, et que l’évolution de la chirurgie laparoscopique a complètement modifié son avenir.

L’avantage de la chirurgie bariatrique.

Parmi toutes les spécialisations médicales, la chirurgie de l’obésité peut s’avérer être la spécialisation la plus gratifiante, et la plus satisfaisante. Selon le célèbre chirurgien américain Harvey Sugerman, rares sont les traitements qu’on peut administrer à un patient, et qui guérissent plusieurs maladies en même temps, et  bonifient son mode de vie. Les patients qui souffrent d’obésité morbide, ont une motivation extrême à modifier leur mode de vie, et surtout à améliorer leur état de santé. Pour conclure, une bonne chirurgie bariatrique signifie deux choses : un patient extrêmement heureux, est une famille reconnaissante. C’est pour cette raison principalement que la majorité des chirurgiens bariatrique sont passionnés par leur métier, et qu’ils ont souvent tendance à le perfectionner.

Call Now Button