Lebanon (961) 76 377 376 - 04 718 635 | info@advancedbmi.com

Le Bypass Gastrique au Liban

C’est quoi le bypass gastrique?
C’est une chirurgie qui est en même temps restrictive et malabsorptive.On l’appelle chirurgie mixte.

Cette chirurgie se fait par voie laparoscopique, en introduisant une caméra avec des pinces spéciales à travers des petites incisions sur la peau du ventre. Le bypass gastrique consiste à créer une petite poche sur la partie proximale de l’estomac. Cette poche est complètement séparée du restant de l’estomac. Le volume de cette poche ne dépasse pas les 20 ml. Ensuite, on localise le petit intestin (l’intestin grêle) et on procède à créer une connexion entre cet intestin et la poche de l’estomac. De cette façon, on court-circuite la partie proximale de l’intestin grêle, empêchant ainsi l’alimentation de passer dans cette partie est donc d’être absorbée. Cette procédure s’appelle aussi le bypass gastrique avec roux en Y. Elle comporte deux anastomoses, la première entre l’estomac et l’intestin grêle, et la deuxième entre les deux portions d’intestin grêle. De cette façon, l’alimentation passe directement dans la petite poche de l’estomac, ensuite dans l’intestin grêle, sans traverser le duodénum ni la première partie d’intestin grêle. Par contre, les sécrétions qui proviennent de l’estomac restant, du foie, de la vésicule biliaire et du pancréas passent normalement dans le duodénum puis ensuite dans la partie proximale de l’intestin grêle, et rencontre finalement l’alimentation à partir de l’anse intestinale commune. Pour plus de détails, visualisez la vidéo virtuelle sur cette page. Dans cette vidéo, vous comprendrez mieux le circuit du bypass gastrique qui semble toujours être assez complexe au début.

Quels sont les bénéfices du bypass gastrique?
Les patients qui ont bénéficié du bypass gastrique perdu du poids plus rapidement que les patients qui ont eu d’autre chirurgie. Ceci est dû principalement aux faites que le bypass est une chirurgie mixte (chirurgies restrictives et malabsorptive). Généralement les patients ont une sensation de plénitude assez rapidement, et ont beaucoup moins d’appétit après le bypass gastrique. Les statistiques montrent qu’avec cette chirurgie il y a à peu près une perte entre 60 à 80 % du poids en excès les premiers six mois qui suivent la chirurgie. Par exemple, si votre poids de base est de 115 kg, et que votre poids idéal est de 68 kg, vous allez perdre approximativement entre 27 à 36 kg dans les six mois qui suivent la chirurgie. La majorité des patients qui ont subi un bypass gastrique atteignent leur but, ou leur poids idéal à moyen ou à long terme. Certains patients ont une perte de poix assez importante, mais n’arrive pas à atteindre leur poids idéal, du le plus souvent, aux faites que ces patients n’ont pas suivi les instructions de la chirurgie bariatrique.

En plus de perdre le poids en excès, plusieurs maladies reliées à l’obésité vont s’améliorer dans les mois suivent la chirurgie :

D’autre part, les études ont montré que le bypass gastrique améliore la survie des patients obèses de plus de quatre 29 %, à moyens et à long terme, comparés à ceux qui n’ont pas bénéficié de chirurgie. On parle évidemment des patients qui ont une obésité morbide.

Visualiser un bypass live par le Dr Nagi Safa

Vidéo Virtuelle du Bypass

Quels sont les risques associés au bypass gastrique?
  • Comme toutes les chirurgies, on note d’abord le risque associé à l’anesthésie générale
  • Du fait qu’on a court-circuité le duodénum et la partie proximale du grêle, une malabsorption du fer se développe. Ceci peut conduire à une anémie chronique.
  • De plus, et toujours à cause du court-circuit qu’on a créé, une malabsorption de la vitamine B 12 peut se développer. Ceci conduit également à une anémie chronique.
  • Les déficiences du fer et de la vitamine B 12 peuvent être traitées facilement par la prise de suppléments par voie orale.
  • On note aussi une malabsorption du calcium qui se développe de façon fréquente après le bypass gastrique. La déficience en calcium s’accompagne aussi d’un déficit en vitamine D. Ceci peut conduire à un trouble métabolique osseux, qui se manifeste par une ostéoporose précoce, par un risque de fracture, et par un risque de cyphose. C’est pour cette raison qu’il est primordial de bien suivre les patients qui ont subi un bypass gastrique à long terme. On procède à des tests sanguins annuels pour analyser les différents nutriments qui sont à risque de déficience. On contrôle surtout le calcium et la vitamine D chez les femmes parce qu’elles sont à risque de développer des troubles métaboliques osseux plus fréquemment que les hommes. Les femmes ménopausées on te le risque le plus élevé.
  • Il faut également noter qu’après le bypass gastrique le passage alimentaire va se faire du façon plus rapide. Effectivement, l’estomac est devenu très petit, et il est relié directement à l’intestin grêle. L’ingestion en excès de sucres rapides peut conduire à une condition connue sous le nom de dumping syndrome. Ce dernier se manifeste par une faiblesse généralisée des nausées, des sueurs, des vertiges, et parfois des diarrhées après l’alimentation. Cette condition n’est pas dangereuse, mais elle est très désagréable. Quand elle arrive, elle rappelle les patients qu’il faudrait suivre les instructions postopératoires du bypass gastrique, à savoir, ne pas prendre du sucre en excès.
Quel Hôpital Choisir?

Le Docteur Nagi Safa pratique la chirurgie de l’obésité au Canada et au Liban.

Si vous êtes candidat à la chirurgie bariatrique et que vous aimeriez savoir quelle opération convient le mieux à votre situation, remplissez le questionnaire des patients en ligne, et notre équipe vous répondra sous peu.

Découvrez ici une comparaison des différentes opérations pour la perte du poids